Le cerveau scientifique

Animateur : Steve Masson, Université du Québec à Montréal et Laboratoire de recherche en neuroéducation

Depuis quelques années, un nombre grandissant d’études d’imagerie cérébrale ont permis d’améliorer considérablement notre compréhension des mécanismes cérébraux liés à l’expertise scientifique. Ces recherches montrent que le fonctionnement cérébral des scientifiques se distingue de celui des autres personnes, mais aussi que le cerveau des élèves ayant de la facilité en sciences n’active pas les mêmes régions que ceux ayant plus de difficulté. Qu’est-ce que ces résultats signifient pour l’apprentissage et l’enseignement des sciences ? Dans ce webinaire, une dizaine d’études, dont plusieurs ont été réalisées au Québec, seront présentées afin de mettre en évidence qu’apprendre les sciences, c’est apprendre à lutter contre son propre cerveau.

Après avoir enseigné les sciences au primaire et au secondaire pendant cinq années, Steve Masson a réalisé l’une des premières thèses de doctorat en éducation présentant des données d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle. Depuis 2012, il est professeur à l’Université du Québec à Montréal et directeur du Laboratoire de recherche en neuroéducation. Il a récemment publié le livre Activer ses neurones : pour mieux apprendre et enseigner aux Éditions Odile Jacob.