Au cours des derniers mois, des milliers de scientifiques ont pris la parole publiquement pour alerter les dirigeant.e.s quant à l’urgence de poser des actions radicales face aux changements climatiques et à l’érosion de la biodiversité. Dans ce contexte, les jeunes se mobilisent et revendiquent une formation qui leur apprendrait à agir de manière plus collective, critique et politique face à ces questions, ce qui fait écho à une vision de la formation mettant davantage l’accent sur l’engagement sociopolitique actif. Cette vision se retrouve dans les programmes de sciences au secondaire et au collégial, qui exposent des préoccupations communes quant à la formation de citoyen(ne)s capables de développer des opinions éclairées, de participer aux débats et d’agir sur les situations. Il importe de transposer ces préoccupations dans la formation des scientifiques et des ingénieur(e)s. L’objectif de cet atelier est de présenter quelques repères concernant une telle vision de l’éducation aux sciences et de proposer des approches concrètes pour une mise en œuvre en classe. Il s’agit également d’amorcer une discussion au sujet des apports, des défis et des dérives possibles de telles approches.