En mai 2019, des milliers d’élèves ont vivement réagi à la question de l’épreuve uniforme de français dans un contexte où des grèves étudiantes pour le climat s’organisent un peu partout. Plusieurs jeunes revendiquent une école qui leur apprendrait à agir de manière plus collective, critique et politique sur cette question, ce qui fait écho à une vision de l’alphabétisation scientifique mettant davantage l’accent sur l’engagement sociopolitique actif. Cette vision se retrouve dans les programmes de S&T, qui exposent des préoccupations communes quant à la formation de citoyennes et de citoyens capables de développer des opinions éclairées, de participer aux débats et d’agir sur les situations.

L’objectif de cet atelier est de présenter quelques repères concernant une telle vision de l’éducation aux sciences, mais également d’engager une discussion et de proposer des approches concrètes pour une mise en œuvre en classe considérant les dérives possibles, la posture enseignante et la forme scolaire actuelle.

Cet atelier se répète au bloc 500 (atelier 502).