Quatre étudiants finissants en sciences de la nature du Cégep André-Laurendeau ont réalisé un stage de deux semaines sur le terrain à Whapmagoostui-Kuujjuarapik (W-K) en juin 2018. Le stage a permis aux cégépiens d’appliquer sur le terrain, hors du laboratoire, l’expertise en détection et remédiation de plomb et de mercure acquise lors de leur cours de Projet de fin d’études en chimie. C’était également l’occasion d’organiser des activités d’éveil scientifique avec les jeunes élèves de W-K. Par ailleurs, cette rencontre avec les jeunes Cris et Inuits fut l’occasion d’un choc culturel pédagogique qui permit aux cégépiens et à leur accompagnateur d’acquérir une saine sensibilité culturelle.

Ainsi, les concepts d’apprentissage holistique tout au long de la vie et de pédagogie du lieu se révèleront utiles pour organiser des activités pédagogiques ayant un réel impact auprès des jeunes Cris et Inuits. Enfin, sans remettre en question les particularités de l’apprentissage chez les Premiers Peuples, la possibilité de puiser dans certains aspects de la tradition pédagogique dite « eurocentrique » pour adapter les stratégies d’enseignement aux jeunes élèves inuits et cris sera démontrée.