Animé par Joël Leblanc

Formé en science (biologie, paléontologie), Joël Leblanc se consacre à la communication des sciences pour le grand public. Journaliste scientifique au magazine Québec Science, conseiller pour des musées, rédacteur et concepteur pour des écoles et des corporations, animateur, il a fondé en 2015 Zapiens, une boite de communication scientifique dont la mission est de rehausser la culture scientifique et l’esprit critique des Québécois. Son équipe et lui ont conçu, entre autres, le Bunker de la Science, un complexe de jeux scientifiques qui accueille des groupes scolaires, des familles et des entreprises pour leur faire voir, et surtout vivre, la science autrement.

Nos panellistes

Nicolas Busque, enseignant - C.S. des Sommets

Nicolas Busque a reçu sa formation de bachelier en éducation physique concentration plein air à l’Université Laurentienne de Sudbury. Il œuvre, depuis 23 ans, dans le milieu scolaire ontarien et québécois et est le cofondateur du projet Carboneutre de l’École secondaire l’Odyssée qui a reçu plusieurs prix : Carbure à l’efficacité de la Banque TD, Support des jeunes de la Banque Nationale, Super Héros de l’environnement de Bureau en gros, Prix d’excellence en environnement du Conseil Régional en Environnement de l’Estrie 2010 et 2018, gagnant de la bourse du programme GEST de la Fondation Estrienne en Environnement (2019). Monsieur Busque est également récipiendaire du Gala du mérite Estrien de 2017 dans la catégorie éducation. Il est un passionné de plein air et de nature qui adore son travail d’enseignant.

Caroline Côté, conseillère pédagogique - C.S. des Navigateurs

Avant même que le terme n’existe (!), l’environnement la catalyse, la préoccupe, l’émeut même. À titre de conseillère pédagogique en science et technologie, elle s’investit depuis longtemps à promouvoir des projets en lien avec l’environnement auprès des enseignants et des élèves. Entre autres, elle est l’instigatrice, depuis 2013, d’OPÉRATION PAJE (Partenariat Action Jeunesse en Environnement) dans son milieu. « Je crois au potentiel immense d’une démarche incarnée et authentique dans la communauté » dit-elle. Et depuis cette année, elle est collaboratrice au sein de l’Office for Climate Education (OCE), initiative internationale pour l’éducation au changement climatique, pour lequel elle codéveloppe et propose des scénarios pédagogiques aux enseignants.

Justine Dion-Routhier, chargée d’enseignement - Université Laval

Justine Dion-Routhier est une enseignante au primaire de formation. Elle a enseigné au primaire pendant quelques années, notamment en 4e et 5e années. Elle a exploité différentes controverses sociales dans son enseignement, notamment en science et technologie. Parallèlement à ces fonctions professionnelles, elle a réalisé une maitrise en psychopédagogie axée sur les apports de l’apprentissage par problème exploitant des controverses sociales auprès d’élèves du niveau élémentaire. À l’issue de sa maitrise, elle travaille désormais à l’Université Laval comme chargée d’enseignement en formation pratique, enseigne le cours de Science et technologie pour le préscolaire/primaire et s’intéresse à l’enseignement des science et technologie au primaire dans le cadre de son doctorat.

Vincent Richard, professeur - Université Laval

Vincent Richard, professeur agrégé au Département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval, a développé un intérêt et une expertise en ce qui a trait aux rapports aux enjeux sociotechniques des technosciences et, plus largement, aux rapports entre les sciences et la société. Il intervient depuis plusieurs années à la formation initiale des maitres en science et technologie (S&T) au primaire où il fonde son intervention principalement sur la maitrise et la compréhension de démarches d’investigations comme outils privilégiés pour l’enseignement des S&T. Ses travaux l’ont conduit à considérer différentes compétences à développer dans une perspective de développement durable à la suite Wiek et coll. 2011, travaux fondés sur une perspective de résolution de problèmes environnementaux actuels.