L’école tente d’accorder plus d’importance au fait que les élèves développent des habiletés pour mobiliser leurs ressources cognitives dans des nouveaux contextes d’apprentissages. Malgré cela, plusieurs recherches indiquent que les élèves retiennent moins que 50 % de ce qu’ils ont appris au cours de deux années scolaires. En ce qui concerne la résolution de problèmes, c’est moins de 30 % des élèves ayant reçu l’enseignement d’un concept qui pourront l’utiliser pour résoudre de nouveaux problèmes dans leur vie quotidienne. C’est pourquoi les personnes enseignantes doivent planifier les apprentissages souhaités afin que ceux-ci aident les élèves à avoir un meilleur jugement sur la place des sciences dans la société.

Cette présentation portera sur l’importance de la contextualisation et du transfert lors de la résolution de problèmes du quotidien. À cette fin, l’atelier proposé fournira des stratégies pour aider les élèves à mieux raisonner en sciences par la réalisation d’activités contextualisées. La contextualisation et le transfert des apprentissages sont centraux pour le développement de la capacité d’analyse critique dans la résolution de problèmes de la vie courante.