Il est courant de voir une carte de la langue en fonction de sa sensibilité à certaines saveurs. Cela est en fait un mythe. Alors que les activités de sciences au primaire visent souvent à découvrir ce qui est vrai, les élèves sont invités, dans cette SAE, à réfuter une conception fortement implantée dans les croyances populaires, au point même de se retrouver dans leurs manuels. En formant une microcommunauté scientifique dans la classe, les élèves se questionnent sur la façon dont sont produites et acceptées les connaissances scientifiques.

Cet atelier propose une façon d’aborder, au primaire, des réflexions à saveur épistémologique. Dans une activité autour de la langue et des gouts qu’elle perçoit, les élèves découvrent que la science est un processus qui permet de mettre en place des expérimentations, de les exécuter et, parfois, de réaliser que des croyances bien établies sont erronées.

L’atelier aborde directement les questions de la validité scientifique, des mythes, la crédibilité des sources, etc. Il propose une activité à réaliser avec les élèves du primaire pour les faire réfléchir à la façon dont sont produits, acceptés ou réfutés les savoirs scientifiques.