Concours La Relève

Le concours fera relâche pour l’année 2019-2020

Le concours La Relève de l’Association pour l’enseignement de la science et de la technologie au Québec a pour objet de souligner la qualité exceptionnelle du matériel didactique produit par les futurs professionnels de l’enseignement en de la science et de la technologie au préscolaire, au primaire et au secondaire.

L’AESTQ veut utiliser sa position unique dans le milieu de l’enseignement pour favoriser une reconnaissance publique des efforts des futurs enseignants des réseaux préscolaire, primaire et secondaire qui ont investi des efforts dans la conception de matériel didactique et pédagogique de langue française.

L’Association souhaite ainsi faire découvrir et connaitre les étudiants des facultés de science de l’éducation en enseignement de la science et de la technologie, et tout particulièrement ceux qui auront préparé la situation d’apprentissage et d’évaluation (SAÉ) soutenant le mieux les fondements du programme de formation. L’Association, par la revue Spectre, la plateforme Prisme et son site Internet, diffusera ces situations à l’ensemble des professionnels de l’enseignement de science et technologie du réseau scolaire québécois pour soutenir l’effort de construction du nouveau curriculum.

Les lauréats

Les lauréates pour l’année 2018-2019 dans la catégorie primaire sont Camille Archambault, Sarah Mainville et Janie Roberge. Elles sont soumis au concours leur SAÉ, À vos marques, chargez!

Cette SAÉ qui présente une démarche de conception technologique pour le 3e cycle du primaire où l’élève prend le rôle d’un ingénieur qui doit construire un nouveau modèle de catapulte pour l’envoyer, dans le passé, à Alexandre Le Grand. 

En plus d’aborder efficacement le démarche de conception technologique et les notions liées aux machine simples, la SAÉ permet l’interdisciplinarité en touchant des notions de mathématiques de d’Univers Social. 

Félicitations à vous trois!

Les SAÉ lauréates des dernières années sont disponibles sur la plateforme Prisme.