Dossier

Apprentissage par problèmes (APP)




PicoSearch


 

 

(par Stéphan Giroux, professeur de biologie du Collège de Maisonneuve)

Que l'on parle d'« apprentissage par problèmes » ou d'« approche par problèmes », l'APP est une approche pédagogique qui suscite de plus en plus d'intérêt chez les professeurs qui cherchent à développer les compétences de leurs élèves.

Ce dossier veut permettre aux néophytes (et aux autres !) de se familiariser avec cette approche et de profiter de l'expérience de pédagogues l'ayant utilisée. On y présente notamment une courte description de l'APP (APP en bref) et l'APP en détail (objectifs visés par l'APP, la distinction avec les études de cas, un parallèle avec la méthode scientifique, les formes d'APP, le déroulement typique d'une activité d'APP, la pertinence de l'APP avec les activités d'intégration des apprentissages au collégial ainsi que quelques éléments pertinents sur l'élaboration et les critères d'une bonne situation-problème).

En plus, vous trouverez de l'information supplémentaire dans les comptes rendus de journées de formation sur le sujet, sur les sites Internet et dans les livres et revues de la bibliographie que nous vous suggérons.

Nous vous invitons aussi à consulter et à utiliser des exemples de situations-problèmes offertes généreusement par des professeurs du réseau collégial.

Vous retrouverez l'ensemble de ce dossier dans les sections suivantes :

L'APP en bref

(par France Garnier et Claude Bourque, enseignant au Collège Lionel-Groulx).

La formule pédagogique de l'apprentissage par problèmes (APP) ou problem-based learning (PBL) est une formule centrée sur l'élève où le problème sert de prétexte à l'apprentissage d'une nouvelle matière. L'élève doit chercher, organiser et synthétiser les informations concernant le problème à l'étude non pas dans la perspective de résoudre le problème mais plutôt de «faire le tour» du problème. L'APP est, de plus, centrée sur les interactions des élèves entre eux, généralement en équipe. (Guilbert et Ouellet, 1997)

C'est une approche inductive (Mauffette, 1995) qui permet aussi de mettre en lumière les conceptions initiales des élèves sur certains concepts. En APP, les élèves, regroupés en équipe, travaillent à résoudre un problème (plus ou moins complexe), problème pour lequel ils n'ont reçu aucune formation préalable. L'APP permet à l'élève de construire son savoir tout en traversant les frontières traditionnelles des disciplines. Les apprentissages de contenu et le développement des compétences dans la résolution de problèmes se font pendant le processus d'apprentissage par problème. Tout au long de la démarche, il y a une redéfinition du problème et une prise de conscience des limites (Guilbert 1996). L'APP fait ainsi appel à la prise de décision s'appuyant sur une pensée articulée et critique (Guilbert et Ouellet, 1997).

En sciences, cette démarche itérative permet à l'élève de reconstituer, dans l'action, la fameuse démarche scientifique. En effet, si on identifie les grandes tendances des étapes réalisées par les élèves, on arrive à une démarche qui peut s'apparenter à une démarche type telle que Problème, Hypothèse, Données, Traitement et Conclusion ou encore à Observation, Hypothèse, Expérimentation, Résultats, Interprétation et Conclusion. On peut facilement établir un parallèle entre la démarche APP et la démarche scientifique. Ainsi, l'élève découvre que cette démarche dite scientifique n'est pas le propre des sciences mais bien à l'esprit humain en quête de connaissances. On trouvera, au tableau 1, un résumé des principales caractéristiques de l'APP.

Tableau 1 : Principales caractéristiques de l'APP

  • L'accent est mis sur l'apprentissage des élèves, plutôt que sur l'enseignement du professeur.
  • L'apprentissage vise la maîtrise des connaissances et habiletés (analyse, synthèse, pensée critique, travail en équipe).
  • Le problème sert de prétexte à l'apprentissage d'une nouvelle matière.
  • La démarche suivie est inspirée de la réalité de la pratique dans un secteur professionnel donné.
  • L'APP vise un développement progressif de l'autonomie.
  • L'élève est actif dans son apprentissage.
  • L'apprentissage est cumulatif (approfondissement graduel), intégré (interdisciplinarité), progressif (complexification graduelle) et cohérent (objectifs sont ceux du programme d'étude).

 

 

Haut de page     Page précédente

Dernière mise à jour: 27/09/07 16:44